Catherine C : En dènyé fwa, Nou ka diw, NON MÈSI NOU VÉ PA !

Dans un audio qui circule sur les réseaux sociaux on entend la voix d’un homme qui semble assez avancé en âge et avec une grande sagesse et un grand respect il décline l’invitation de la politique sanitaire qu’on essai de nous imposer. L’occasion d’en profiter pour dire à Catherine CONCONNE et sans coquetteries de langage que, NON MÈSI NOU VÉ PA !

« Pou en fwa nou ka di non mèsi nou vé pa. Non mèsi nou vé pa ! I gratwi, nou vé pa. Nou pa mépriséw, nou pa mal paléw, nou pa jiréw, nou pa trapé bab avew, nou pa vwéyéw chié. Nou diw non mèsi nou vé pa.« 

Le 12 décembre 2020, Catherine CONCONNE les deux mains jointes et pointées vers le ciel remerciait un post sur FaceBook qui affirmait exactement ceci :  » N’ayons pas peur du virus. Ils existent bien longtemps avant l’homme. Ayons peur d’un système immunitaire défaillant. Le virus ne tue que que 0,05% de ceux qui sont atteints et en particulier les comorbidités. 95,95% des personnes atteintes sont guéris. Ayons peur d’avoir peur et surtout de ceux qui instillent ou instrumentalisent la peur. »

Sauf qu’en 2020 ce posteur avait vu juste puisque le slogan du gouvernement en 2021 est de dire : « AYEZ PEUR DU VIRUS, N’AYEZ PAS PEUR DU VACCIN » quelle claire voyance.

Catherine CONCONNE s’est affichée dans une mise en scène suspecte digne des meilleurs photomontages des réseaux sociaux. Car comment comprendre qu’on se fasse injecter le vaccin par une personne qui tient en même temps dans l’autre main ce qui ressemble à l’emballage d’une seringue. Comme dirait notre ami de la pause sans filtre « sé en kesyon nou ka posé ». Attention, nous ne disons pas que Catherine CONCONNE ne s’est pas faite injecter l’ARNm mais que la photo ne semble pas refléter ses déclarations. S’agit-il là de l’acte 1 de sa campagne vaccinale effrénée ? Quid des moyens de santé à mettre en oeuvre au moins équivalents au territoire national et l’augmentation de manière pérenne des lits de réa ?

On peut faire des coquetteries de langages mais la seule solution c’est de vous vacciner dixit C. CONCONNE en ?? Vidéo

Catherine CONCONNE est devenue en quelque mois la cheffe de file politique Martiniquaise à clamer  » LA SEULE SOLUTION VACCINALE  » contre la Covid-19. Elle est même signataire d’une proposition de loi pour une vaccination obligatoire de toute la population. Même le gouvernement n’a pas franchit le pas mais la sénatrice est chaud bouillant il faut vacciner à tout va et remplir les vaccinodromes. Elle répète à toutes ses interventions médiatiques et Facebook que la vaccination EST LA SEULE SOLUTION. Aucun traitement médicamenteux ni même préventif n’existent à ses yeux, pas même la vitamine C, le ZINC, la vitamine D, la Quercétine qui ne sont pas des médicaments contre la Covid mais qui renforcent l’immunité et aident à combattre la maladie. Elle soutient encore moins les démarches de notre pharmacopée locale qu’elle assimile sur les réseaux sociaux à des ATOUMODROMES, chiche. Les traitements alternatifs n’ont pas trouvé grâce aux yeux du gouvernement qui ne les reconnait pas et Catherine CONCONNE non plus. Et pourtant des traitements sont prescrit par certains médecins à des patients qui témoignent chaque jour de leur guérison.

ÊTRE EN SITUATION D’URGENCE JUSQU’À NOVEMBRE EST UN GARDE FOU ET UNE GARANTIE POUR NOUS

Au 31 Aout, moins 30% de la population totale présente un schéma de vaccination au moins une dose et 23% de la population présente un schéma complet. La mutation L452R variant Delta est devenu majoritaire en Martinique à 83,8%.

Avec 83,8% de variant Delta en Martinique nous devrions changer de braquet

Tous les pays ayant pratiqué une vaccination massive de leur population font état d’une efficacité moindre du vaccin codé sur la souche originelle de WHUAN sur les variants. Et oui le virus est vivant il vit sur terre bien avant l’homme il s’adapte lui aussi, il veut survivre donc pour cela il mute et déjoue le codage SPIKE du vaccin ARNm. ISRAEL l’un des pays les plus vaccinés 100% Pfizer enregistre des taux records d’admissions de vaccinés deux doses à l’hôpital, qu’en sera t’il en Martinique à moins d’avoir un génome humain différent ? Mais la vague de juillet-aout nous a montré que non, malheureusement nous ne sommes pas différents. Il se pourrait que la Martinique affronte une énième vague de contamination mais cette fois-ci elle ne fera aucune différence et touchera que les vaccinés et les non vaccinés à la différence que le variant delta selon les virologue est moins létale et qu’il entrainera assurément une mortalité bien moindre que les mois précédents. Pour vivre le virus a besoin que vous soyez vivant.

De nombreux traitements existent et d’autres arrivent mais Catherine CONCONNE n’a qu’une voix et une seule voie, celle de la vaccination obligatoire. Nou ka diw Non Mèsi Nou Vé Pa ! Fè sa ou lé, nou vé pa

Tous les experts le disent y compris le patron de moderna la vaccination à cause des variants entrainera inévitablement les vaccinés vers des rappels tous les ans et peut-être à vie. Ce n’est pas la tristesse de Catherine CONCONNE qui dira le contraire.

Esclave d’un QR Code pour être libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *