Faire venir des MILLIERS de PASSAGERS VACCINÉS SANS TESTS PCR en Martinique – À quel nouveau JEU DANGEREUX jouent les autorités ?

UNE MISE EN DANGER SANS PRÉCÉDENT DE LA VIE DES RÉTIFS À LA VACCINATION ?

Dans sa note d’alerte mise à jour le 25 aout 2021 à 14h30 (à la page 8 Point III – A au deuxième paragraphe) LE CONSEIL SCIENTIFIQUE voulu par EMMANUEL MACRON sonne l’alerte : «  Les vaccins (…) ont une efficacité limitée vis-à-vis de l’infection par ce variant Delta, (…) Les personnes vaccinées infectées étant elles-mêmes capables d’infecter leur entourage.»

Paragraphe 2. Point ii page 9 de la note du Conseil Scientifique – « (…) le pass sanitaire ne saurait être à lui seul le garant de l’absence de contamination entre les personnes qui se retrouvent dans un lieu où celui-ci est exigé et ne doit pas être compris ni mis en œuvre comme une protection absolue contre la contamination.» Pourtant dans le teaser de Martinique la première annonçant l’émission résonance du mardi 05 octobre nous entendons le préfet dire que « rentrer dans un lieux sans pass sanitaire c’est mettre en danger les autres ». Mé oui ! Nèg pa sa li cé sa yo kompren é poutan yo té lé mété Césaire au panthéon. Nèg pa sa chanté non pli mé kassav za joué la Russie épi Japon.

Toujours dans la note du conseil scientifique : « Renforcer le contrôle du respect du pass sanitaire voire chercher à atteindre son respect absolu pourrait faussement faire croire à ses utilisateurs qu’ils sont totalement protégés et nous paraît devoir être évité. » Le Conseil scientifique privilégie un message sanitaire que « le pass sanitaire réduit le risque de contamination sans l’éliminer et qu’il convient de respecter le plus possible les gestes barrières même dans les lieux sous pass sanitaire, en particulier pour les personnes les plus à risque ».

Le Conseil Scientifique : La très grande transmissibilité du variant Delta, son incubation rapide, et sa capacité d’échappement (immunitaire) vaccinal amènent le Conseil scientifique à rappeler que l’utilisation du pass sanitaire ne dispense en rien du respect partiel ou total des gestes barrières, selon les possibilités, dans les lieux où il est utilisé. En effet, la présence dans ces lieux de personnes à haut risque d’infection (les personnes non-vaccinées testées négatives) et « le risque d’introduction du virus à partir de personnes vaccinées mais infectées,«  de ré-infection chez des personnes déjà infectées, de faux-négatifs des tests virologiques, ou d’incubation très rapide chez des sujets testés dans les 72 dernières heures, fait que 👉🏽 « les lieux soumis au pass sanitaire ne peuvent pas être entièrement considérés comme sécurisés.« 

Depuis plusieurs mois maintenant nous savons que 👉🏽 les personnes vaccinées peuvent être infectées et transmettre le Covid (à partir de la 6mn). Certaines études affirment que les vaccinés infectés pourraient avoir une charge virale aussi importante voire plus élevée que des non vaccinés. (à 18 mn)

La directrice de la CDC américaine confirme que les personnes vaccinées infectées doivent protéger les non vaccinés, et en particulier celles qui auraient des comorbidités, en portant des masques et en respectant les gestes barrières.

Si le conseil scientifique voulu par Emmanuel Macron, l’IHU de Marseille et la CDC reconnaissent ce risque de transmission par les personnes vaccinées contaminées, comment pourrions-nous prévenir la maladie en Martinique si les milliers de passagers potentiellement infectés qui débarquent ne sont pas testés ?

Un degré inédit de méchanceté contre les Martiniquais qui ne veulent pas se soumettre. Nous l’avions déjà connu et l’histoire se répète les non vaccinés en plus du test PCR ou antigénique négatif devrons justifier d’un motif impérieux pour quitter l’île de 1128 km2. Voir le décret scélérat du 29 septembre 2021. Est-ce La punition des habitants de l’Outre-mer rétifs ? Une privation de liberté érigée en politique publique.

Le paradoxe c’est que le « non vacciné » avec son test PCR négatif ne contaminera personne mais il sera lui-même en danger de contamination en compagnie de vaccinés potentiellement infectées et non testés. 8h dans un avion et ou dans les lieux de pass sanitaire avec des vaccinés dispensés de tests PCR est un non sens que même les vaccinés ont du mal à comprendre et l’ont exprimé eux-mêmes à la sortie de l’aéroport dans le JT du lundi 04 Octobre de Martinique la 1ère présenté par Cyriaque SOMMIER. Dans ce même JT, La journaliste avec les sources officielles des autorités sanitaires démontre avec appoint que les vaccinés peuvent être infectés et qu’ils ne sont dispensés en rien des gestes barrières. Des instants de vérité qu’il convient de souligner en ces temps de censures exacerbées.

Chaque vague de contamination en Martinique et quoiqu’en disent les autorités ont démarré avec des périodes de fortes affluences de passagers.

Nous entamons la période hivernale avec l’hypothèse d’une contamination redoutée en France. Le gouvernement le sait très bien puisqu’il envisage déjà la prolongation de l’état d’urgence et du pass sanitaire jusqu’à l’été 2022.

Dès lors, à quoi correspond cette décision politique presque funeste d’autoriser des milliers de passagers non testés se rendant en Martinique ? Il faut encore effrayer pour vacciner UN PAR UN le peuple rétif ? Les 90,2% de personnes en réanimation qui avaient des comorbidités et qui ont subit le plus lourd tribut des décès n’ont pas assez payé ?

« On a un énorme réservoir de personnes à contaminer » Valérie Denux directrice ARS Guadeloupe.

Quelle ignominie! Avec la complicité des élus locaux? Les Martiniquais ne pouvant quitter l’île se retrouveront prisonniers une nouvelle fois de cet afflux de passagers. Les plus de 70% de Martiniquais non vaccinés ne pourront quitter la Martinique que s’ils disposent d’un motif impérieux et d’un test PCR ou antigénique négatif et une attestation sur l’honneur d’accepter qu’un test ou examen de dépistage soit effectué à l’arrivée (pourquoi faire ? Puisqu’il est censé avoir présenté un test négatif à l’embarquement) et de respecter une période d’isolement de 7 jours et de réaliser un nouvel examen virologique à l’issue. Wè nèg ! Mi ban sa mwen pa lé di a.

Nous avons retenu la leçon, en Martinique nous sommes résilients. Mal traités, empoisonnés, discriminés, diffamés nous sommes toujours debout.

Le ministre Olivier Veran ainsi que victorin lurel dénoncent les sois-disant Fake news du sérum expérimental à ARNm. Mais dès lors que les laboratoires affirment eux-mêmes que leur sérum est en phase 3 expérimentale il faut se demander si nos dirigeants ne versent pas dans ce complotisme qu’ils désirent si ardemment combattre par la loi ? Pourquoi mentir ? Comment redonner confiance à cette population quand le mensonge devient la parole officielle du politique ?

L’information vient de tomber. L’efficacité du vaccin Pfizer contre les formes graves dure au moins 6 mois. Un rappel semestriel est-il à l’étude pour les vaccinés ?

Le variant Delta est devenu majoritaire à 55,7% en Martinique au tout début du mois d’aout. Heureusement que c’est Santé Publique France qui le dit. À cause des nombreux passagers aériens ? Évidemment qu’il n’est pas arrivé à la nage ce variant Delta. Rien de nouveau sous le soleil. L’histoire risque de se répéter en cette fin d’année.

PUISQUE LES VACCINÉS NE SERONT JAMAIS IMMUNISÉS, NON VACCINÉS PROTEGEZ VOUS !

Tous les non vaccinés doivent redoubler de vigilance pendant cette période néfaste expérimentale de cinquième vague. Protégez-vous des vaccinés qui ne seront pas testés et qui risqueront de vous contaminer. Respectez avec plus d’hardiesse les gestes barrières. Déjouons ce plan « d’épidémie de non vaccinés » dixit Olivier Veran et laissons les vaccinés non testés se contaminer entre eux. Nous ferons le bilan à la fin.

UN BON SYSTÈME IMMUNITAIRE POUR PRÉVENIR LA MALADIE.

Pour ne pas tomber dans le piège de certains, les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments contre la Covid mais ils vous permettront de mieux combattre la maladie en cas d’infection.

Nos recommandations en prévention : Quercétine, Zinc, melatonine, vitamine D et C. Huiles essentielles d’eucalyptus radié et globulus et Ravintsara. Le thé d’arada disponible dans les jardins locaux est la plante de l’ivermectine. Et comme le dit sit ardemment le Maire du Gros-Morne Gilbert COUTURIER, la pharmacopée locale à côté des officines pharmaceutiques doit avoir toute sa place dans cette crise.

Et si vous ressentez des symptômes n’hésitez pas à vous rendre chez votre médecin traitant et faites lui vous prescrire de l’ivermectine et de l’azythromicine (voir l’excellente recommandation du Dr Odile Ouachée la trousse de soins Covid). Vous avez bien entendu exigez le traitement qui selon certaines rumeurs est donné aux personnes vaccinées qui tomberaient malades du covid. Mais chut, il ne faut pas le dire. Le salvador a mis en place un programme de livraison de kits anti-COVID-19 à domicile pour sa population. 3 277 décès pour 104 000 cas avec 6,486 millions d’habitants soit un taux de décès à 0,03%.

Allez, je vous dis bon courage épi tjimbé solid!

PS : Des décisions incompréhensibles et une attitude des politiques qui pourraient mettre en danger une population vulnérable. Un seul mot d’ordre protégez-vous les uns les autres.

Alexandre Jean-Louis, le 04 octobre 2021

(2 commentaires)

  1. Quel mépris pour les médecins! Vous dites: « Et si vous ressentez des symptômes n’hésitez pas à vous rendre chez votre médecin traitant et faites lui vous prescrire de l’ivermectine et de l’azythromicine » en se recommandant du Dr Ouaché, inconnue en Martinique… Depuis quand va-t-on chez son médecin en lui disant ce qu’il doit prescrire?

    1. Et oui les commentaires sont libres (sauf extrême) sur ce blog et les pseudos sont monnaies courantes.

      Cependant, la moindre des choses c’est de garder un seul pseudo que ça soit Dino, Zita, etcétéra pour vos commentaires afin que les auditeurs puissent mieux vous suivre.

      Et tant mieux si vous n’avez rien trouvé à dire sur le fond de l’article et les recommandations du Conseil scientifique sur le Pass sanitaire et la vaccination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *