L’émission du médiateur : L’obligation vaccinale en Martinique au centre d’un webinaire sans langue de bois

Ce mercredi 12 janvier 2022, un webinaire a rassemblé les représentants du mouvement social, contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire, en Martinique. Ils étaient tous présents :

Serge ARIBO, ingénieur hospitalier de l’UGTM Santé,

Liza AGATHINE, infirmière libérale de Convergence Infirmières 972,

Docteur Fernand DOBAT-CHAULEAU, médecin généraliste,

Raphaël GOULDING, sapeur-pompier de Force Ouvrière,

Muriel BEDOT, professeure de danse et présidente d’un club sportif,

Maître Sylvette ROMER avocate

Le débat était organisé et animé par des médiateurs professionnels : Jean-Louis et Anny LASCOUX, qui intervenaient depuis l’Hexagone, ainsi qu’Hilaire ANNONAY.

Le débat a duré un peu plus de 2 heures. Il a permis de répondre aux nombreuses interrogations que soulève la gestion de la pandémie de covid en Martinique, et notamment les causes de la contestation qui s’exprime depuis plusieurs mois, parmi la population martiniquaise, contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire. Tous les intervenants du webinaire ont dénoncé la gestion catastrophique de cette épidémie, en Martinique et ont notamment, pointé du doigt le caractère disproportionné des mesures de restriction (confinement, couvre-feu), comparé à la réalité de la situation sanitaire.

Au premier confinement, tout le monde était terrorisé

Liza Agathine, infirmière libérale, raconte : « Au premier confinement, tout le monde était terrorisé. On annonçait un virus dangereux, qui était meurtrier, pour faire peur aux gens. » 

Les chiffres de la mortalité en Martinique, ont montré qu’il y a eu 27 décès de plus, entre 2019 et 2020.

Le rapport de l’Agence technique de l’information de l’hospitalisation révèle qu’en 2020, dans l’Hexagone, les personnes qui ont eu le coronavirus, représentaient 2% des lits. Leur nombre, en réanimation, était de 7%.

Les incohérences de la gestion de l’épidémie

Docteur Dobat-Chauleau a également évoqué les incohérences, dans la gestion de l’épidémie de covid : « On ne comprenait pas toutes ces mesures, puisque l’épidémie n’était pas réelle. C’est loin des images qui ont été servies, et auxquelles notre population a cru. On a compris que ces images n’étaient pas rapport avec ce qui se passait.  C’est en 2021, qu’il y a eu un pic, avec une hécatombe, beaucoup de problèmes de prise en charge, beaucoup de personnes refusées en réanimation. »

Prise en charge défaillante, voire totalement inexistante, les autorités ont préféré imposer la fameuse consigne, en cas de contamination au coronavirus : prenez du Doliprane et en cas d’urgence, appelez le 15.

Docteur Dobat-Chauleau confirme : « Les médecins de famille étaient écartés de la prise en charge des patients. Même nos salles d’attente n’étaient pas fréquentées…Dès 2020, on aurait pu organiser la prévention. On aurait pu administrer à tout le monde, de la vitamine D, du zinc, de la vitamine C ».

Pour les infirmières libérales aussi, soigner est devenu un parcours du combattant

« Au départ, on s’est battu avec mon syndicat, pour avoir le matériel, parce-qu’on n’avait pas de masque, on n’avait pas de sur-blouse. Il y avait des ruptures de stock. On nous disait :  Travaillez sans! On a dit que nous étions des vecteurs de la maladie. On était vu comme des pestiférés. Certaines de mes collègues ont perdu des patients, parce-qu’ils avaient peur », affirme Liza Agathine.

Si l’on regarde les chiffres, on constate un certain nombre de contradictions.

Par exemple, la région de Toulouse compte 324 000 habitants, donc un peu moins que la Martinique. Pourtant, à Toulouse, il y a 4 fois plus de lits de réanimation, que sur notre territoire.

Une réanimation saturée marqueur pour faire monter la peur

Docteur Fernand Dobat-Chauleau ajoute : « Notre réanimation est souvent saturée. C’est un des marqueurs, pour faire monter la peur, la panique dans la population, alors que la prise en charge nous a été enlevée. Elle restée essentiellement à l’hôpital, même si aujourd’hui, les choses ont changé ».

Devant la panique générale, les soignants et les pompiers se sont retrouvés exposés à la méfiance de la population.

Les sapeurs-pompiers savent appliquer les protocoles de protection

« Hier, on faisait confiance aux sapeurs-pompiers et aux soignants, car nous savons appliquer les protocoles de protection. Lors de l’arrivée du covid, nous avions déjà des moyens, pour nous protéger et protéger nos victimes. Aujourd’hui, quand on arrive chez des particuliers, on nous demande si on est vacciné. Quand on essaie d’expliquer, on nous répond qu’on met les gens en danger », témoigne le sapeur-pompier Raphaël GOULDING.

Les enfants portent le masque entre 6 et 11 h par jour

La question du port du masque à l’école, a également été abordée, lors de ce webinaire. Certains enfants peuvent porter le masque, entre 6 et 11 h par jour ; ce qui peut avoir des conséquences dramatiques. On constate une recrudescence des tentatives de suicides. Mais il y a aussi, les effets secondaires du port du masque, comme les nausées ou les vomissements.

Muriel Bedot affirme : « J’ai beaucoup de témoignages de parents dont les enfants s’évanouissent dans la cour d’école, puisque les enfants gardent le masque, pendant la récréation. Il y a des dommages collatéraux ».

Une étude a été réalisée en Angleterre, sur le port du masque, à l’école. Elle a révélé qu’il n’y a aucun intérêt au port du masque, pour les enfants, à l’école. Les taux d’absence ont été comparés, et il s’avère qu’il n’y a pas de différence entre ceux qui portent un masque et ceux qui n’en portent pas.

Muriel Bedot dénonce également, certains comportements disproportionnés dans les établissements scolaires : « Des enseignants disent aux enfants, dès le CP, que s’ils ne portent pas le masque correctement, ils peuvent tuer leurs grands-parents. Les enfants sont terrorisés, les parents sont terrorisés ».

Une organisation sanitaire défaillante mise en lumière par l’épidémie

L’épidémie de covid n’a fait que mettre en lumière les carences et les défaillances, dans l’organisation sanitaire, en Martinique. Serge Aribo a rappelé qu’avant même l’arrivée du covid, un certain nombre revendications a été exprimé, par les soignants, et notamment les urgentistes. L’année 2019 a été marquée par plusieurs mouvements sociaux, pour protester contre l’absence de prise en charge, faisant de notre territoire, un désert médical. En 2019, un tiers des Martiniquais a renoncé à un soin. Un quart de ces refus s’expliquent par les délais de RDV trop longs

Les pompiers ont vu les effets indésirables de la vaccination

Certains sapeurs pompiers tout comme certains soignants, ont refusé de se soumettre à l’obligation vaccinale. Ils estiment qu’il s’agit d’un produit expérimental. « On souhaite nous vacciner, avec des produits en phase expérimentale, administrés sous autorisation conditionnelle de mise sur le marché. N’étant pas dans une situation où on pouvait donner notre consentement libre et éclairé, on s’est posé énormément de questions, à savoir, quelles sont les possibilités qu’il nous reste, face à cette situation. Parce-qu’aujourd’hui, nous avons beaucoup de personnes qui ont été vaccinées. Nous avons vu ce que ça a donné», explique Raphaël GOULDING, sapeur- pompier.

Des médecins qui prônent la vaccino-prudence

Certains médecins ont préféré appliquer le principe de précaution, à cause des effets indésirables du vaccin contre le covid. C’est le cas du Docteur Fernand Dobat-Chauleau : « Nous avons prôné la vaccino-prudence, puisqu’il s’agissait d’un produit génique expérimental, qui était testé pour la première fois, avec une flopée d’effets indésirables. Il y a beaucoup, beaucoup d’effets indésirables qui montrent que nous avions raison, d’appeler à la vaccino-prudence… Les personnes savent que l’on peut traiter le covid et que les personnes vaccinées tombent malades. On sait aussi, que les personnes vaccinées jusqu’à 3 doses, n’ont pas d’immunité et ne sont toujours pas protégées. Il y a très peu d’anticorps. En revanche, les personnes qui ont contracté la maladie de manière naturelle, peuvent développer une immunité naturelle ». Pour le Docteur Fernand Dobat-Chauleau, la vaccination ne doit, en aucun cas, concerner les enfants. « Pourquoi une thérapeutique provisoire, avec une AMN conditionnelle qui s’achève en 2023, pour l’une et pour l’autre, en 2022, est-elle obligatoire? Pourquoi est-elle proposée aux enfants, alors qu’elle est létale majoritairement ? ».

Dans son rapport au Sénat, l’Agence Nationale du Médicament, signale que généralement, 45 000 effets indésirables sont recensés, pour tous les médicaments confondus. Pour les injections contre le covid, il y en a déjà 110 000. Selon le centre de contrôle des maladies, aux Etats Unis, 81% des décès enregistrés ces derniers mois sont des Américains doublement injectés.

Le Japon a choisi de suspendre la vaccination contre le covid.


L’Inde, avec plus d’un milliard d’habitants, a vaincu l’épidémie, avec l’ivermectine.


En Grande-Bretagne, des journaux scientifiques alertent régulièrement, sur le nombre d’hospitalisations, chez les vaccinés.

Les intervenants du webinaire ont tenu à souligner l’état de souffrance des soignants, causé par cette obligation vaccinale: harcèlement, menaces de suspension et climat de terreur, depuis plusieurs mois. Les arrêts maladie sont nombreux. L’intersyndicale de la santé a mis en place une permanence, avec des psychologues et des psychiatres, pour les soignants qui le souhaitent. La permanence se trouve sur le piquet de grève, situé au niveau du port de Fort-de-France. Les entretiens sont individuels et gratuits.

Vidéo du webinaire 👉🏽https://youtu.be/geXW83AnjG4

Le 12 Janvier 2022

(11 commentaires)

  1. UN POISON RESTE UN POISON, MÊME. PARFUMÉ, MÊME A PETITE DOSE.
    Le reste c’est pour les tèbès qui croient qu’à force de paroles ils seront exaucés.
    Effectivement ils meurent sans comprendre, sans voir venir et le troupeau qui suit meurt aussi à son tour sans résurrection ! Trop tard reste trop tard pour le.mouton qui ne connaît que le chemin de l’abattoir..
    Nous aurons beau faire, nous ne pourrons pas sauver tout le monde ! Ainsi va la vie sur terre ! Aucune levée de bouclier ne peut arrêter cette hémorragie ! Sauf Nous humains Ensemble.

  2. Bonjour,
    Serait-il possible d’avoir les articles sources concernant la suspension de la vaccination au Japon, et aussi le rapport de l’ANM au Sénat?
    Merci

  3. La prise de position de Jean Luc Melenchon homme à la stature de président de de la république fait constater l’inutilité crasse de nos élus sensés représenter leurs mandants .C’est une honte pour les martiniquais d’avoir des représentants lâches, serviles et indécents qui prétendent travailler pour les électeurs qu’ils sollicitent en période d’élection .
    A quoi servent-ils sinon qu’à tout faire pour conserver leur en place .
    Seuls les députés Nilord et Manin ont pris radicalement position . Pour qui roulent les autres, pour le gouvernement ou pour les intérêts des populations qu’ils sont sensés représenter.
    honte à eux !
    Quoi que l’on dise le seul candidat aux élections présidentielles qui a des couilles et qui les assument c’est bien Melenchon qui de toutes ses interventions à l’assemblée nationale défend toujours sincèrement classes les défavorisés. Le seul qui a le souci de l’intérêt commun. Qu’on Se le dise.
    https://youtu.be/2xMrZgGgyr4

  4. On a plus de 50 millions de français vaccinés, ils sont où les morts ?? On aurait dû avoir au minimum 1 million , un génocide, et pourtant non

  5. Waw c’est la fin du monde , plus 95% des médecins vaccinés, on va vivre sans médecin, tous les chefs de parti politiques vaccinés, la population française va disparaître, il faudrait appeler Noé pour sauver la race humaine, non mais HO soyons sérieux en janvier 2021 vous croyez encore des conneries, je suis vacciné 3 doses , toutes ma famille également, eh ben on va très bien , j’ai été cas contact à plusieurs reprises toujours négatif, c’est bien triste de faire croire des choses non fondé pour faire peur aux personnes, j’attends les millions de morts en France toujours

    1. Jamesy,

      Les faits sont têtus. Vous êtes triplement vacciné et je souhaite que dans le temps votre système immunitaire ne vous fera pas de défaut. C’est ce que l’on peut souhaiter aux injectés pour lesquels nous n’avons aucun recul de cette thérapie.

      Voici la réponse d’un expert à votre inquiétude. On refuse de l’entendre en France donc il s’exprime à Bruxelles au parlement européen. 👇🏽

      https://odysee.com/@L%27%C3%A9veil-fait-la-force:a/Pr-Perronne:f6

    2. Chère Jamesy,
      C’est la première fois que je m’exprime en direction de personnes vaccinés car depuis quelques jours, j’ai choisi de prendre part à ce phénomène qui dépasse le commun des mortels.
      Vous tournez en dérision les éléments de preuves que certaines personnes tentent de partager avec vous, ne serait ce que pour avoir un point de vu sous un autre angle et je comprends clairement votre position après avoir accepté une triple injection. Vous entendez comme tous ceux qui écoutent, non, qui entendent et regardent la TV ouï un seul son de cloche Officiel. Alors je vous encourage à continuer les injections si c’est votre choix et que ça vous fait du bien, vous au moins vous le savez. Pensez aussi à faire piquer vos enfants si vous en avez.
      Mais toutefois, cela ne vous empêche pas d’entendre et de comprendre ce qui se passe en réalité.
      Dans les propos des autres commentateurs de ce fil, j’entends aussi la notion de manipulation médiatique que certaines personnes avales comme du p’tit lait quotidiennement sans se rendre comptent que par la répétition des mêmes données de communication par tous les médias classiques, traditionnels, sans opposition s’appelle de la propagande et que la manipulation commence ainsi. Ces stratégies ne sont pas nées hier mais font parties intégrantes du système et stratégie de ceux qui nous gouvernent…
      Par ailleurs, vous vous ventez d’être triple vaccinés et de ne pas être tombé malade. Dieu merci. (Petit conseil madame, contactez vos assurances si vous avez des prêts en cours pour être sûr qu’ils ne vont pas emmerder vos enfants si jamais vous décédée).
      Cette semaine, j’ai une collègue, qui a son schéma vaccinal complet, s’en ventant d’ailleurs, m’informe personnellement, après la mise en place du dernier protocole sanitaire dans les écoles, que son fils a été cas contact, mais après un premier test négatif participera aux activités de l’après midi. Le lendemain, elle informé l’administration que ce fils est malade et est finalement positif au covid. Il sera absent 1 semaine.
      Elle même, me précise qu’elle est négative. En suivant la même logique que vous. Tout va bien ! Et non le surlendemain, annonce qu’elle sera absente au moins une semaine, et pas parce qu’elle est cas contact, si vous me comprenez… j’ai d’autres exemples similaires dans mon entourage de personnes fiers d’être vaccinés et qui se se sont retrouvés en difficultés.
      Tout comme je connais des personnes non vaccinés qui ont été malades du COVID, mais sauvé par autre chose que le vaccin. Des vaccinés, des non vaccinés, et des non vaccinés qui au final se portent très bien et tant mieux pour eux et pour vous.
      Ne vous fier pas qu’à votre expérience personnelle, prenez le temps d’observer, de vérifier les sources d’information, y compris celles qui sortes de la bouche de nos journalistes bâillonnés.
      Peut être pour commencer à comprendre! Peut être que sera trop dur pour vous!
      Peut être penserez vous que c’est du complo! C’est un autre sujet, un autre combat, dont tout le monde devrait prendre part. Ceci permet de comprendre plein de chose. Je me contenterai de partager donc avec vous ceci :
      https://www.youtube.com/watch?v=-FGHIHiFq8Y
      https://www.youtu.be/trshsDGA2dw
      https://www.off-investigation.fr/des-revelations-sur-macron-menacees-de-censure
      https://www.youtube.com/watch?v=I9YvILTA5Y8
      Pour finir quelques motifs et raisons de ne pas être vacciné ou d’arrêter les injections si on a un peu de dignité. Et si on n’est un mouton.
      https://www.pourquoi-je-ne-suis-pas-vaccine.fr/#agree-counter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *