L’idée que les hospitalisations COVID en 2020 ont saturé les hôpitaux est un grand mensonge.

L’idée que les hospitalisations COVID ont saturé les hôpitaux est un grand mensonge.

Le rapport 2020 de l’ATIH (agence technique de l’information sur l’hospitalisation) nous apprend que durant l’année 2020 les patients COVID représentaient 05% de l’ensemble des patients pris en charge en service de soins critique et 02% de l’ensemble des patients hospitalisés tous champs hospitaliers confondus.

Ce rapport nous apprend encore des choses très intéressantes sur le profil des dits « décédés COVID »

Jeff Lafontaine

https://www.atih.sante.fr/sites/default/files/public/content/2196/rapport_dactivite_atih_2020_1.pdf

(4 commentaires)

  1. Karl ! Bien essayé de discréditer Lafontaine. Cependant je pense que ce rapport est trop élaboré pour votre petit cerveau et je vous renvoie vers une analyse plus objective du rapport qui donne totalement raison à Lafontaine. Travaillez à nouveau vos arguments Karl. Ne voyez pas de complotiste là où il n’y en a pas à moins que vous le soyez vous même ?

    « Si l’on revient alors au rapport de l’ATIH, tout cela devient limpide. La Covid-19 représentait 2 % des hospitalisations et 5 % des soins critiques en 2020. Donc 98 % des hospitalisations étaient hors Covid-19 et 95 % des soins critiques. Ce qui signifie que sans la Covid-19, l’hôpital est saturé. C’est surtout ce que disent les chiffres de l’ATIH. Lors d’une année 2020, où nombre d’accidents auront été évités du fait des confinements et couvre-feu, durant laquelle la mortalité habituelle pour de nombreuses causes, accidents de la route, de travail, a reculé, et qui aura vu l’activité hospitalière baisser considérablement, les taux d’hospitalisation et de soins critiques avoisinent les 100 % ! Avec ou sans Covid-19, l’hôpital est saturé. Et cela est voulu par nos dirigeants politiques. Olivier Véran a d’ailleurs fait toute sa carrière politique sur ce sujet. Depuis 2008 sous Sarkozy, il a accompagné le virage ambulatoire qui consiste à minimiser les jours d’hospitalisation au maximum. La voilà la vérité. »

    Retrouvez l’interprétation complète du rapport ci-dessous.

    https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/atih-mensonges-detat

  2. Bonjour Karl: Rien a rajouter à la réponse de réaliste, sinon vous remercier de nous lire. A bientôt

    Karl ! Bien essayé de discréditer Lafontaine. Cependant je pense que ce rapport est trop élaboré pour votre petit cerveau et je vous renvoie vers une analyse plus objective du rapport qui donne totalement raison à Lafontaine. Travaillez à nouveau vos arguments Karl. Ne voyez pas de complotiste là où il n’y en a pas à moins que vous le soyez vous même ?

    « Si l’on revient alors au rapport de l’ATIH, tout cela devient limpide. La Covid-19 représentait 2 % des hospitalisations et 5 % des soins critiques en 2020. Donc 98 % des hospitalisations étaient hors Covid-19 et 95 % des soins critiques. Ce qui signifie que sans la Covid-19, l’hôpital est saturé. C’est surtout ce que disent les chiffres de l’ATIH. Lors d’une année 2020, où nombre d’accidents auront été évités du fait des confinements et couvre-feu, durant laquelle la mortalité habituelle pour de nombreuses causes, accidents de la route, de travail, a reculé, et qui aura vu l’activité hospitalière baisser considérablement, les taux d’hospitalisation et de soins critiques avoisinent les 100 % ! Avec ou sans Covid-19, l’hôpital est saturé. Et cela est voulu par nos dirigeants politiques. Olivier Véran a d’ailleurs fait toute sa carrière politique sur ce sujet. Depuis 2008 sous Sarkozy, il a accompagné le virage ambulatoire qui consiste à minimiser les jours d’hospitalisation au maximum. La voilà la vérité. »

    Retrouvez l’interprétation complète du rapport ci-dessous.

    https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/atih-mensonges-detat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *